Préfet du Morbihan

Covid-19 |

🔴Campagne vaccinale « Dans le Morbihan, la vaccination, ça va »31 août 2021

Le département du #Morbihan présente un taux de vaccination supérieur à la moyenne nationale. Ainsi, plus de 80 % des plus de 12 ans du département présentent déjà un schéma vaccinal complet et 91 % bénéficient d’au moins une injection. Cela représente plus de 1 100 000 injections sur notre seul département.

Ces résultats exceptionnels s’expliquent par la responsabilité individuelle de toutes celles et ceux qui se sont mobilisés pour aller se faire vacciner ; elle doit aussi beaucoup à la collaboration fructueuse entre les services de la préfecture et de l’ARS, les collectivités territoriales (Région, Département, EPCI et communes), la CPAM, le SDIS, les centres hospitaliers et les communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) ainsi que les associations de protection civile. Les professionnels de santé en ville (médecins, infirmiers, pharmaciens) sont également fortement mobilisés pour accompagner cette campagne de vaccination et proposent également la vaccination avec le vaccin Moderna pour les 12-17 ans depuis le 13 août.

A ce jour, le département dispose ainsi d’un maillage efficace de 12 centres de vaccination qui sera maintenu dans les semaines à venir grâce à la mobilisation commune, notamment des collectivités qui accueillent ces établissements. La même dynamique partenariale a permis le succès des opérations d’aller-vers qui se sont succédées au cours de l’été, à travers notamment la mobilisation d’un bus pour vacciner dans les territoires ruraux et lors du festival interceltique ainsi que des opérations à destination des quartiers prioritaires de la ville. Au total, en comptant également la nouvelle opération du vaccibus au centre commercial Géant de Lanester qui a lieu ces 30 et 31 août 2021, ce sont plus de 3000 injections qui ont pu être réalisées grâce à ces opérations spécifiques, au prix d’une mobilisation exemplaire de l’ensemble des services.

Cette forte couverture vaccinale ne doit cependant pas conduire à relâcher notre mobilisation. Les très bons chiffres généraux laissent en effet entrevoir des publics spécifiques autour desquels nos efforts doivent encore être poursuivis.

Il s’agit notamment des jeunes âgés de 12 ans et plus. A ce jour, plus de 80 % des 12-17 ans ont déjà bénéficié d’au moins une injection dans le Morbihan. Les autres qui n’ont pas démarré leur schéma vaccinal bénéficieront d’une offre de vaccination à la rentrée organisée en partenariat avec les services académiques, les centres de vaccination et les collectivités. Au cours du mois de septembre ces jeunes auront la possibilité de se rendre dans le cadre d’un déplacement encadré dans un centre afin de pouvoir être vaccinés.

Il s’agit également de nos aînés âgés de 65 ans et plus, qui seront concernés dès le début du mois de septembre par leur rappel vaccinal, et donc l’injection d’une nouvelle dose de vaccin à compter de 6 mois après leur seconde injection.

Afin de permettre à tous de pouvoir disposer d’un pass sanitaire à jour, dans l’attente en particulier d’un schéma vaccinal complet, la possibilité d’accès aux tests est essentielle. Le Morbihan a ainsi expérimenté dès juillet le dispositif d’autotest supervisé, qui se décline aujourd’hui notamment dans les communes de Josselin et de Lizio. Il permet de disposer d’un dépistage rapide et fiable en moins de 20 minutes, tout en allégeant la pression en termes d’effectifs médicaux nécessaires.

Sur le plan sanitaire, notre vigilance reste enfin de mise. Au cours des derniers jours, le taux d’incidence dans le département a diminué mais il reste de 131 pour 100 000 habitants. Il demeure en outre plus élevé sur certaines agglomérations comme Lorient (165). Dans ce contexte, et face au brassage de population qu’entraînent les retours de vacances et la rentrée, ainsi qu’à la perspective de l’arrière-saison touristique sur le littoral, le port du masque sera maintenu pour 15 jours dans les zones agglomérées des communes de plus de 5000 habitants et des communes littorales. Il demeure par ailleurs obligatoire sur la voie publique dès lors que la densité de population ne permet pas le respect de la distanciation sociale (marchés, manifestations…).

Retrouvez cette vidéo sur notre chaîne Youtube

https://www.youtube.com/channel/UCFrzvJj2NAxPW8GufAL5NwwAgence Régionale de Santé Bretagne

Préfet de Bretagne et d’Ille-et-Vilaine

Sapeurs-Pompiers du Morbihan – SDIS 56

Brocéliande Atlantique

GH Bretagne Sud

Ministère des solidarités et de la santé